Investir dans la pierre : faut-il acheter en viager ou en nue-propriété ?

Vous souhaitez investir dans la pierre, mais vous hésitez toujours entre deux types d’investissement, soit l’achat en viager et la nue-propriété ? Pour vous rendre le choix plus facile et vous fournir des éléments supplémentaires qui vous faciliteront la prise de décision, nous vous présentons ci-après de plus amples informations sur ces deux formules d’achat.

Le viager immobilier : une solution d’investissement sur le long terme !

Le viager immobilier se distingue par son caractère aléatoire. Le principe de la transaction est bien simple : les deux parties, l’acheteur dit débirentier et le vendeur appelé crédirentier, se mettent d’accord sur une somme « bouquet », 30% moins élevée que la valeur du logement libre sur le marché, que le futur propriétaire doit payer au moment de la signature. Le reliquat est payé sous formé de rentes viagères à l’occupant jusqu’à son décès. L’acheteur est également tenu à régler la taxe foncière et les charges et travaux de la copropriété.

Le viager immobilier présente, par ailleurs, quelques inconvénients. En plus de son caractère aléatoire et à la méconnaissance de la date de fin de la transaction (liée à la date de décès du vendeur), l’acheteur ne peut pas avoir une idée claire sur le coût total de l’opération à l’avance. Le montant global de la transaction (somme du bouquet majorée des rentes viagères et des charges) risque de dépasser la valeur du bien en pleine propriété.

La nue-propriété

Investir dans la pierre via la nue-propriété est l’occasion pour l’investisseur de se constituer un patrimoine immobilier à 40 % moins cher que le même bien en pleine propriété. Aussi, sur  le plan fiscal, l’achat en nue-propriété est une bonne solution. Elle permet de ne pas alourdir l’imposition des revenus ni la base taxable à l’impôt sur la fortune (ISF).

Contrairement au propriétaire qui dispose du bien immobilier, du droit de s’en servir et d’en tirer les revenus, en cas de location, le nu-propriétaire ne s’occupe pas du bien. En droit juridique, cette situation juridique est appelée démembrement du droit de propriété.

Si vous souhaitez vous préparer une bonne retraite dans 15 ou 20 ans, pensez nue-propriété.

Ajoutez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *